Préambule

Dans les quatre évangiles du Nouveau Testament de la tradition chrétienne Satan prend possession de Judas
qui va commettre un acte odieux. Jésus l’annonce déjà à ses disciples : « L’un de vous est un diable ».
Pourtant Judas fait partie du cercle restreint des amis de Jésus qui l’exhorte à faire ce qu’il doit faire au plus vite. Mais déjà se pose une énigmatique question ! Qu’en serait-il aujourd’hui de la chrétienté si Judas n’avait pas trahi ?
Quid de la crucifixion, de la résurrection après le troisième jour ?
Bob Dylan dans sa chanson
« With God on our Side » chante :

Attention ! Ici la formulation de l’indice titulaire n’est pas « L’Evangile selon Judas » comme il en va
dans la plupart des évangiles gnostiques (Matthieu, Marc, Luc, Jean et d’autres). Le titre, ici, suggère qu’il s’agit là
de l’évangile, ou de la « bonne nouvelle » (étymologie exacte en grec du mot Evaggelion - évangile)
concernant Judas et de la place qui lui revient dans la tradition. Ce qu’il vient d’accomplir, conclut le texte,
n’est pas une mauvaise nouvelle, mais une bonne nouvelle pour Judas et pour tous ceux qui allaient venir après lui
et Jésus lui-même. A aucun moment le texte ne relate la crucifixion de Jésus.
You’ll have to decide
Whether Judas Iscariot
Had God on his side
La Descente de la Croix
Pedro Machuca 1547 - Musée du Prado - Madrid